French English German Italian Portuguese Spanish
Share

 

   Les outils de Carrier

 

 

carrieres 17.02.2012
IMG_001
IMG_002
IMG_003
IMG_004
IMG_005
IMG_006
IMG_007
IMG_008
IMG_009
IMG_010
IMG_011
IMG_012
IMG_013
IMG_014
IMG_015
IMG_016
IMG_017
IMG_018
IMG_019
IMG_020
IMG_021
tailleur de pierre55555555

haquets 0116.01.2012

 

 

Le matériel, machines hagards, charrettes, chevaux, tout cela ne figurait pas dans les devis. Cependant, bien des frais ont été consommés en ce genre. Une question se posait :"où en serons nous quand il faudra payer les machines à vapeur, les établir avec leurs accessoires de bâtiments de cheminée, de massif et de pompes d’épuisement ?".

 

Autre quediable ou crapaud04stion qui se posait :"que ferons nous lorsqu’il faudra faire rouler ces énormes blocs que l'on veut transporter en masse de la carrière de pont de Velaux à Roquefavour ? Quelles charrettes pour porter, sans écraser les chemins, des blocs dont un va presque à 15 mille kilogrammes 375 quintaux et un charroi pareil sur une lieue et en montant ? La carrière actuelle pour Roquefavour n’est pas en amont où la pente serait du moins venue en aide ! Il faudra monter jusqu'à Roquefavour, pour hisser de là-bas, les voussoirs jusque dans le voisinage de 80 m. Il y aura lieu de faire fonctionner plus d’une machine. En vain, dirait-on que ce matériel garde une grande partie de sa valeur : on ne fait pas des ouvrages pareils tous les jours et ce qui résistera à l’usure aura peu de chalands. Voilà donc encore ce pauvre devis poussant une nouvelle superfétation ! Le personnel ne présente pas une organisation fort rassurante, bien que les dépenses sur ce chapitre, soient aussi prodigieusement éloignées de ce que l’on nous annonçait.

 treuil noir et blancSi notre administration de Marseille est parfois grande et généreuse, parfois il lui prend des velléités parcimonieuses qui vont jusqu'à refuser l’indemnité méritée, repousser impitoyablement un misérable entrepreneur qui a perdu son argent en travaillant pour le public, où  choisi un simple piqueur à 1200 frs. Croirait-on que pour diriger l’ensemble des travaux souterrain, il n’y a pas un ingénieur des mines ?